Gestion des ressources naturelles

  Institut  Togolais  de  Recherche  Agronomique

I Retour résultats de recherche I I retour page d'accueil itranet I

Pédologie et cartographie

La Division pédologie et Cartographie a réalisé les activités suivantes, en 1999, dans le cadre des projets et prestations de services:

· la cartographie du couvert végétal du Togo,

-·la caractérisation pédologique de la région des plateaux et exclusivement de la zone de production du coton et du café cacao,

· la caractérisation semi-détaillée et l'édition au 1/500.000è des cartes des principaux bas-fonds du Togo sur la base des données climatiques, géologiques, morphologiques, pédologiques, hydrologiques, flore, faune, agronomiques et socio-économiques.

· plus de 4 500 analyses de laboratoires ont été faites sur 435 échantillons de sols, eaux, plantes et engrais.

Evaluation des études et travaux sur les systèmes agroforestiers et  sur la production des espèces locales dans la savane sèche.

Cette recherche a pour objectif de recenser et évaluer, dans la zone du CRA-SS, toutes les études réalisées dans les systèmes agroforestiers en vue de leur valorisation. Le travail a consisté en une revue de littérature et à des prises de contact avec des personnes ressources.

- Une vingtaine d'essences forestières ont été étudiées en vue de déterminer leurs aptitudes agroforestières.

- beaucoup de techniques agroforestières ont été expérimentées avec succès et avaient connu un début de vulgarisation. Il s'agit notamment de : la jachère améliorée, la culture en couloirs, le bocage, les haies vives et le Tungia.

Malheureusement, le manque de suivi a fait que ces bons résultats n'ont pas été valorisés d'une manière durable.

Effet du Mucuna en relais avec le maïs sur la solubilisation du phosphate Naturel du Togo.

Le projet a été installé à Davié en Mai 1997 et est prévu pour une durée de 7 ans avec les objectifs généraux suivants :

· Améliorer les rendements et la durabilité des systèmes culturaux à base de légumineuses herbacées

· Optimiser l'utilisation de phosphore (P) à partir du phosphate naturel du Togo (PNT) par les légumineuses herbacées et le maïs

· Augmenter le niveau du phosphore assimilable dans les systèmes culturaux à base de légumineuses herbacées par une gestion appropriée des intrants organiques, et les objectifs spécifiques suivants :

- Etudier les réponses des légumineuses herbacées et du maïs aux PNT et engrais phosphatés solubles (TSP).

- Quantifier le taux d'accumulation du P assimilable dans le sol comme conséquence des intrants P (P du TSP, P du PNT et du P organique provenant des résidus de végétaux) .

- Déterminer les fractions du P du sol et leur dynamique comme conséquence des différents traitements dans les systèmes culturaux à base de légumineuses herbacées.

Ce projet a été sanctionné par une thèse de doctorat en Sciences Biologiques Appliquées en avril 2000 à l'Université Catholique de Louvain en Belgique.

L'application du TSP a permis de doubler les rendements du maïs grain dans les deux systèmes de maïs en monoculture et en relais avec le mucuna (en moyenne 2874 kg/ha) par rapport au témoin sans application de P (1348 kg/ha).

Il y a eu une réponse positive du maïs grain au PNT appliqué à 90 kg de P/ ha seulement dans le système de culture de maïs en relais avec le mucuna, soit une augmentation de 24% de rendement par rapport à celui obtenu en appliquant 90 kg de P ha-1 sous forme de PNT dans la monoculture du maïs. Cette augmentation de rendement est due aux effets de mucuna. L'application du PNT dans le système maïs / mucuna relais a augmenté l'infestation mycchorizienne des racines de mucuna de 32%, du TSP de 19% et le témoin sans P de 14%.

L'extraction séquentielle des fractions inorganiques de P (Pi) à l'aide de résine, NaHCO3 , NaOH et HCl des échantillons de sol (0-10cm) prélevés des traitements de jachères naturelles ont respectivement des taux moyens faibles de 8, 6, 12 et 20 mg de P par kg de sol. Les fractions organiques de P (Po) extraites à l'aide de NaHCO3 et NaOH ont des taux moyens respectifs de 8 mg et 48 mg de P par kg de sol. L'application de TSP à 90 kg de P par ha a augmenté significativement la fraction de résine Pi dans les deux systèmes culturaux. Des résultats similaires ont étés obtenus pour les fractions du P inorganiques extraites à l'aide de NaHCO3.

L'utilisation combinée du PNT avec des intrants organiques améliore le rendement du maïs grain et par conséquent le taux du résine Pi du sol qui est directement assimilable par les plantes.

Réhabilitation des sols miniers de l'OTP par l'agro-foresterie

Cette étude vise les objectifs suivants :

- réhabiliter les sols de remblai et améliorer leur fertilité,

- relancer la production vivrière et améliorer les conditions socio-économiques des populations.

- produire du bois de chauffe et d'œuvre,

- contribuer à la protection de l'environnement et à l'équilibre écologique.

Des études d'agroforesterie ont permis d'identifier 3 espèces d'arbres à croissance rapide adaptées aux conditions agropédoécologiques des sols de remblai de Hahotoé. Il s'agit de : Acacia auriculiformis, Acacia mangium et Senna Siamea. Ces espèces avaient été plantées sur des grandes superficies pendant 11 ans avant d'être coupées pour y semer du maïs en 1999 .

L'étude a montré que le rendement du maïs peut être amélioré. Il est passé de 800 kg/ha à 1300 kg/ha par le simple fait de la jachère sur une parcelle sans plantation d'arbres. Ce rendement est encore plus amélioré en passant de 1300 kg/ha à 2700 kg/ha sur une parcelle ayant reçu Acacia auriculiformis. Il y aurait dans les deux cas relèvement du taux de la matière organique et d'autres caractéristiques physico-chimiques des échantillons de terre.